Le régime Seignalet : focus sur cette diète controversée, hypotoxique, faisant l’impasse sur le lait et le gluten

Si vous souffrez d’une maladie chronique dont les symptômes ne peuvent pas être adressés par la médecine, il est peut-être temps de vous tourner vers le régime Seignalet. Ce régime, appelé également régime hypotoxique ou encore régime ancestral fait de plus en plus d’émules.

Similaire au régime paléo, il est à l’origine élaboré pour les personnes souffrant de maladies chroniques. Néanmoins, de nombreuses personnes ne souffrant pas de maladies quelconques ont décidé de s’y mettre eux aussi en raison de ses soi-disants vertus sur la santé. Il permettrait notamment de booster votre immunité et donc de vous prémunir de nombreuses maladies.

Le principe du régime Seignalet

Dr. Jean SeignaletÉlaboré en 1985 par le Dr. Jean Seignalet, le régime du même nom n’est pas exactement un régime dans le sens où on l’entend habituellement.

À la base de cette méthode, le Dr. Seignalet postule que notre alimentation a évolué plus vite que notre corps. Notre corps, et en particulier notre système digestif, ne serait donc pas adapté au régime alimentaire actuel. Comment régler ce problème ? En revenant à une nourriture plus proche de celle que l’on consommait il y a…. 10 000 ans !

La théorie du Dr Seignalet est que l’alimentation a évolué incroyablement vite, ce qui n’a pas donné à notre corps, notamment à notre appareil digestif, suffisamment de temps pour s’adapter à cette nouvelle alimentation. Cela aurait comme conséquence selon lui de provoquer de nombreuses maladies.

Le régime Seignalet ne s’adresse donc pas aux personnes qui cherchent à perdre du poids. Il a été créé principalement pour soulager les symptômes de personnes souffrant de maladies chroniques et auto-immunes, mais également pour les personnes soucieuses de se protéger de ces maladies.

À qui s’adresse ce régime ?

Il s’agit donc principalement de soulager les douleurs. Selon le Dr. Seignalet, la nutrition serait la troisième médecine, après la médecin traditionnelle et la médecine alternative. En effet, difficile aujourd’hui de contester le fait que la nutrition ait des effets importants sur notre bien-être et notre santé générale.

Ce régime a été créé pour réduire les symptômes de certaines maladies chroniques incurables telles que l’arthrite, la fibromyalgie ou encore le diabète. Il est important de souligner qu’à ce jour, aucune étude scientifique ne vient corroborer les thèses avancées par le Dr. Seignalet.

Celui-ci affirme que son régime peut avoir une action sur 3 types de maladies :

  • auto-immunes : il s’agit de l’arthrite, de la sclérose en plaque, de la maladie cœliaque, des rhumatismes, etc.
  • d’encrassage : dont notamment les cancers, la dépression, le diabète, l’acné, la fibromyalgie, etc.
  • d’élimination : psoriasis, asthme, bronchite chronique, etc.

Les promesses faites par le Dr. Seignalet sont donc vraiment impressionnantes ! Si ce régime permet de guérir certaines de ces maladies, la plupart restent considérées comme incurables. Suivre cette alimentation permettrait toutefois de fortement soulager les symptômes liées à ces maladies, à défaut de les guérir.

Ce régime s’adresse aux personnes dont le parcours thérapeutique n’a pas permis de soulager les douleurs liées à certaines maladies. Cette diète est présentée comme un dernier recours lorsque la médecine classique a échoué.

Comment tout cela fonctionne ?

Afin de suivre le régime Seignalet, il suffit de suivre quelques principes généraux. Vous allez ainsi rééquilibrer toute votre alimentation. Ces principes peuvent être réellement contraignants, mais il est important de bien respecter chacune des étapes. Sinon, vous risquez de ne voir aucun résultat.

  • Suppression des produits laitiers : selon le régime hypotoxique, les produits laitiers devraient être complètement éliminés de l’alimentation en raison de leurs propriétés pro-inflammatoires. Le système digestif adulte n’est en effet pas en mesure de digérer le lait d’origine animale (fait non corroboré par la communauté scientifique), quel qu’il soit : vache, brebis, ânesse, etc. Il faut donc éliminer tout lait d’origine animale ainsi que l’ensemble de ses dérivés (beurre, fromage, etc.). Bien sûr, il faut également bannir tous les produits contenant du lait ou de la poudre de lait.
  • Suppression des céréales mutées ainsi que du gluten : Toutes les céréales modernes sont à proscrire de votre alimentation. Cela signifie que toutes les céréales qui ont été obtenues par sélection, transplantation, hybridation ou modification génétique sont à éliminer complètement de l’alimentation. En règle générale, toutes les céréales contenant du gluten sont à exclure, en raison de la manipulation dont a fait l’objet cette molécule par les agronomes. Cependant, le maïs, le millet et petit épeautre, ne contenant pas de gluten, sont des céréales elles aussi exclues du régime Seignalet.
  • Suppression de tous les modes de cuisson supérieurs à 110° : Le Dr Seignalet pensait également que le fait de cuire nos aliments à des températures élevées provoquait des modifications dans la structure des protéines de nos aliments, qui deviendraient ainsi indigestes et mèneraient à l’apparition de certaines maladies auto-immunes. Ainsi, ces protéines modifiées mèneraient à l’altération de notre flore gastro-intestinale.
  • Suppression des aliments non-bios : le Dr. Seignalet recommande de ne consommer que des aliments issus de l’agriculture biologique. Les pesticides contenus dans les autres aliments nuiraient certainement à ce régime dit hypotoxique. De même, consommez les fruits et légumes de saison.
  • Supplémentation : afin de compenser certaines carences pouvant apparaître avec ce régime, il est recommandé de prendre certains suppléments, notamment en vitamines. N’hésitez pas non plus à prendre des probiotiques afin d’aider votre corps à rééquilibrer sa flore intestinale. Cet aspect du régime est pour le moins surprenant, les compléments alimentaires n’étant certainement pas un aliment de nos ancêtres !

Vous connaissez maintenant les grands principes du régime ancestral. Il faudra donc radicalement réadapter votre alimentation habituelle. Voyons maintenant comment cela se traduit concrètement dans votre alimentation.

Aliments autorisés

Diète ancestrale

  • Céréales : riz, quinoa, sarrasin, sésame. On peut également remplacer certaines céréales par les légumineuses ou le tapioca. En ce qui concerne les farines, on utilise en priorité les farines de sarrasin ou de châtaigne, ou encore la fécule de pomme de terre.
  • Laitages : vous pouvez tout à fait remplacer les laitages par des produits végétaux : lait de soja, d’amande non sucré, etc. Pour le beurre, choisissez plutôt des huiles végétales qui seront utilisées crues.
  • Protéines : la viandes, les œufs et les poissons sont préférés crus ou alors cuits légèrement. La charcuterie crue se consomme crue. Vous pouvez manger des crustacés et fruits de mer.
  • Lipides : les huiles première pression à froid sont recommandées. Aucune huile ne peut être cuite.
  • Légumes : ici il n’y a quasiment pas de restriction sur les légumes et les fruits frais. En revanche on les préfèrera bios et de saison.
  • Aliments sucrés : le miel, et le chocolat noir sont autorisés avec modération. Le sucre raffiné est à bannir complètement.
  • Boissons : les infusions et thés sont autorisés avec modération, tout comme la chicorée,. L ‘alcool est autorisé avec modération, sauf la bière et les alcools contenant du sucre ajouté.

Aliments interdits

  • Céréales : bannissez tous les aliments contenant des céréales transformées et du gluten : il s’agit donc des biscuits, gâteaux, pain, pâtisseries, pizza, pâtes, bière, etc.
  • Laitages : l’ensemble des produits laitiers sont à éliminer totalement de votre alimentation: lait, fromage, crème, yaourts, glaces, etc.

Cuisson

Comme nous l’avons vu, il faut limiter la cuisson de ses aliments. En ce qui concerne les protéines animales (viande et œufs), ne les cuisez pas à une température supérieure à 110° sous peine de rendre toxiques les aliments. Si vous cuisez votre viande à la poêle, sachez que toutes les graisses cuites sont proscrites, il faudra donc cuire sans matière grasse.

En ce qui concerne le reste des aliments, préférez une cuisson douce afin de préserver les vitamines, les minéraux, les nutriments, les oméga-3 et les antioxydants. Il faudrait dans l’idéal bannir le four ainsi que four à micro-ondes. Privilégiez le bain-marie, la cuisson vapeur, etc. Dans le meilleur des cas, les aliments sont consommés crus.

Semaine type

Si vous n’y voyez toujours pas très clair dans ce régime, nous vous proposons une semaine-type de régime Seignalet :

Jour 1 – midi :

  • Soupe de légumes
  • Salade de pois-chiche
  • Morue crue avec aïoli
  • Ananas au Kirsh

Soir :

  • Salade de riz
  • Faux-filet de bœuf
  • Pomme
  • Chocolat noir

Jour 2 – midi :

  • Chou-fleur sauce vinaigrette
  • Turbot
  • Mousse au chocolat
  • Amandes

Soir :

  • Salade d’épinards
  • Carpaccio de canard
  • Amandes
  • Yaourt au soja

Jour 3– midi :

  • Salade verte
  • Pomme de terre en purée
  • Escalope de veau
  • Pamplemousse

Soir :

  • Betteraves rouges rapées
  • Côte de veau
  • Choux de Bruxelles
  • Orange

Jour 4– midi :

  • Pamplemousse
  • Plateau de coquillages
  • Salade verte
  • Raisins secs et dattes

Soir :

  • Poireaux sauce vinaugrette
  • Steak de cheval
  • Lentilles à la graisse d’oie
  • Noix

Jour 5– midi :

  • Concombres sauce vinaugrette
  • Limande au citron
  • Ratatouille
  • Fraises
  • Cerises

Soir :

  • Soupe de poireaux
  • Salade de tomates
  • Jambon cru
  • Avocat

Jour 6– midi :

  • Champignons persillés
  • Saumon cru
  • Riz forestier
  • Noix

Soir :

  • Salade sucrine
  • Daurade Royale
  • Épinards
  • Cerises

Jour 7– midi :

  • Salade de pomme de terre
  • Sèche grillée à l’aïoli
  • Poire
  • Florentin

Soir :

  • Salade d’endives aux noix
  • Jambon cru
  • Chou vert + pommes de terre
  • Poire

Vous connaissez maintenant les principes du régime Seignalet et le type de menus à préparer. Rappelez-vous qu’il est fortement conseillé de manger des fruits et légumes bios et de saison. De même, il n’est pas nécessaire de manger de la viande à chaque repas. Si vous vous contentez d’en manger un repas sur deux, cela sera largement suffisant.

Avantages, inconvénients et risques du régime Seignalet

régime hypotoxique

Les avantages du régime :

Si le régime Seignalet souffre d’une mauvaise réputation chez les scientifiques, il est indéniable que le fait de surveiller son alimentation peut-être bénéfique pour soulager certaines maladies, en particulier inflammatoires. Les promesses de ce régime sont extrêmement ambitieuses, à savoir la diminution des douleurs et la hausse de l’immunité.

Les inconvénients :

Ce régime est extrêmement restrictif. Il est pour cela très difficile à suivre. En effet, si vous ne suivez pas le régime à la lettre, il est très probable que vous ne puissiez constater aucun résultat. Il ne faut donc pas l’appliquer à moitié, c’est tout ou rien ! Après 2 ou 3 mois de ce régime, faites un bilan afin d’évaluer les résultats du régime. Vous pourrez ainsi évaluer si ce régime vous correspond ou non.

Les risques :

  • Le risque principal est celui de la contamination par certaines bactéries (salmonellose, E.Coli,…) en raison de l’ingestion de nombreux aliments crus. Il faut donc être extrêmement vigilant sur ce sujet.
  • Le risque de carence est important au vu de la suppression de plusieurs aliments. Il faudra donc faire des bilans réguliers afin de consommer les compléments alimentaires adéquats.
  • Ce régime est déconseillé aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes.

Dans tous les cas, il ‘agit d’un changement drastique de l’alimentation, il est donc absolument nécessaire de ne faire ce régime que sous strict contrôle médical.

Est-ce que ce régime fonctionne ?

C’est là que le bât blesse… Pour le moment, il n’existe que des témoignages qui soutiennent les thèses du Dr. Seignalet. Nombreux sont les malades ayant affirmé avoir vu leurs symptômes fortement réduits grâce à ce régime ancestral.

Mais il peut être important de souligner que la communauté scientifique n’accorde aucun crédit aux travaux du Dr. Seignalet. D’ailleurs, l’ordre des médecins a souvent effectué des mises en garde contre ce régime considéré comme dangereux s’il remplace la consultation et la prise de médicaments.

À l’heure actuelle, aucune étude scientifique n’a pu prouver que ce régime était efficace. Si de nombreux témoignages relatent des diminutions des douleurs suite à ce régime, en réalité, rien ne prouve l’influence de la diète sur leur état.

Les prémisses de cette diète sont également fortement controversées. En effet, nous n’avons pas le même système digestif que nos ancêtres. Si nos aliments ont évolué plus vite que nous, cela ne signifie pas que nous n’ayons pas évolué !

Cependant, tous les principes de ce régime ne sont pas erronés. Diminuer la consommation de sucres dans votre régime, de sel ainsi que d’aliments industriels est une recommandation qui fait l’unanimité chez les médecins. En revanche, les produits laitiers et les céréales faisant l’objet d’une interdiction dans le régime Seignalet n’ont jamais été reliées à une quelconque maladie chronique.

Notre recommandation ? Parlez-en avec votre médecin avant de vous lancer. Ce type de démarche s’adresse principalement en dernier recours aux personnes pour qui les traitements traditionnels ont échoué.

Commenter